Tous droits réservés 2013 © Natacha Ezdra

© Chantal Bou-Hanna

Ce qu'ils en disent...

  "Un jour futur", l'histoire d'un spectacle... 

  Paru dans "L'Humanité" - A lire en cliquant sur le logo  

Valérie Lehoux

« Interprète à la voix pénétrante, on aime son vibrato profond, sa façon de prendre chaque mot à bras le corps, son évident respect de l’œuvre (…) La chanson a besoin de ce genre de personnage pour redonner à l’interprétation ses lettres de noblesse. »

Charles Silvestre

« Elle lui donne son souffle, sa dégaine, les élans de sa propre voix (…) Natacha Ezdra a saisi que Ferrat chantait, avec Aragon, la comédie humaine de son temps et que la poésie en était le battement artériel. Ma môme est entonnée, simplement, par le guitariste, de sa place, comme la France entière aime ou aimerait se la chanter. Natacha la reprend au vol, la faisant valser à la diable, avec l’accordéon. Tout est dans la surprise. Un air de rumba chaloupée ici, un air de tango là (…) Natacha Ezdra a partagé, avec sa famille, le vivant de Ferrat, le bonheur de le chanter librement. Au-delà de la « douleur du partir » c’est une belle histoire qui n’est pas près de s’arrêter. Une autre vie de Jean Ferrat commence. »

Nadette Etienne

«Parfaite au gouvernail de son vaisseau, sur lequel ses prestigieux musiciens lui font escorte, chœurs, fines orchestrations, instruments insolites […] Une présence, une puissance, une merveilleuse interprète des chansons de Jean Ferrat […] Perle de pluie, d’émotion, de bonheur, les yeux et les cœurs dans les étoiles, Natacha tourne avec son public les pages d’une histoire, qui n’est pas prête de s’achever… La séparation en est ainsi apaisée, bien plus douce.»

UNE FÉE-RA... DIEUSE !

NATACHA EZDRA « FERRAT AU C(H)ŒUR »

"De nombreux artistes se sont essayés à chanter Jean Ferrat avec plus ou moins de succès. Natacha Ezdra, elle, réussit l’épreuve sans faute de copie et haut le cœur. Son chant excelle dans l’émotion et le chant rebelle et, même (surtout !) quand elle transgresse le phrasémusical originel, Natacha le rend palpitant. La version de « Maria » en est sublimée comme celle de « Regarde-toi Paname » dont le rendu s’avère moderne et joyeux. Mais que dire de « Nuit et brouillard » et de « Ma France » ? On est saisis par cette voix chorale qui nous propulse vers les cimes. En rendant un magnifique hommage à Ferrat, elle lui rend vie et vibrations. Merci à ses compagnons de c(h)œur : Annick Cisaruk, Serge Utgé- Royo, Véronique Estel, Dominique Dumont et Michel Bühler pour ces moments d’intenses bonheurs." 

Viviane Boris

« C’est sur une place d’Antraigues comble que Natacha Ezdra présente en avant-première son tout nouveau spectacle : « Ferrat au C(h)oeur ». […] Natacha ajoute une chaleur particulière, un battement sensuel, une profondeur dont Jean peut être fier. […] Natacha et ses musiciens (Patrick Reboud, Dominique Dumont et Christophe Sacchettini) sont en symbiose, en parfaite harmonie. Avec la chorale, nous assistons à un nouveau feu d’artifice musical. Ils sont cinquante, pas des milliers, « Etoiles poussières de flammes » qui nous emportent au C(h)oeur de Ferrat. Le public en redemande, se lève, applaudit de plus belle. C’est la fête à Antraigues. […] »                                                                                          

Irène Michine - F.N.D.I.R.P 

«Le spectacle de Natacha Ezdra chantant Jean Ferrat a été un moment marquant de l'assemblée de la Fédération nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (...) La chanteuse, à la voix chaude et pénétrante, et ses trois formidables musiciens ont été ovationnés par la salle (...) Ce qui prouve que des artistes peuvent profondément toucher le public et avoir du succès sans l’aide des grands médias. » 

« Natacha Ezdra prend désormais son véritable envol avec un second CD plus personnel, ne comportant pas moins de 15 chansons (...) écrivant "Des bouts de moi" et "A mes filles", elle frôle la perfection (...) »                 Jean-Claude Ville

« La force et la chaleur de sa voix, la générosité de ses interprétations, signant plusieurs textes dans lesquels elle se livre avec émotion. S’exprimant dans un autre registre, elle manie avec bonheur l’humour ou la satire. »    

                                                                          Francine Fleury

Daniel Pantchenko

« Natacha Ezdra parle aujourd'hui directement d'elle, se risquant même à prendre la plume aux côtés d'auteurs fétiches nommés Gilles Vigneault, Patrick Piquet, Allain Leprest, Michel Bühler, Anne Sylvestre ou Bernard Joyet. Elle a bien raison : ses propres textes (Esther et Jacob, Des bouts de moi, Les Femmes, La Vache, A mes filles, Une Vague à l'âme) valent joliment le détour. L'interprète à la sensible voix grave y précise une identité de femme qui ne se dilue jamais dans sa viscérale ouverture au monde, entre espoirs, injustices et combats (...) »

Ludovic Perrin

« Le premier album, de Natacha Ezdra, aurait pu s'intituler, 24 heures dans la vie d'une femme, tant il peint en demi-teintes, l'univers féminin. Révélée, en première partie de Gilles Vigneault, Natacha Ezdra, relève avec talent, les couplets d'Andrée Simons...»  

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now